Radio : émissions 2010

La cimade part en campagne contre les violences faites aux femmes étrangères

Ecoutez l’émission du 1er mars 2010

Pour les femmes étrangères, une violence peut en cacher une autre. Aux violences qu’elles peuvent subir en tant que femmes – dans leur pays d’origine, pendant leur exil ou en France  – s’ajoute trop souvent la violence de l’administration française parce qu’elles sont étrangères. Ainsi, dans le cadre de la campagne « Ni une ni deux » initiée par La Cimade, une enquête auprès de 75 commissariats, a été mise en place pour observer les conditions d’accueil et de prise en charge des femmes étrangères victimes de violences. Il en résulte que dans plus d’un commissariat sur trois, une femme sans-papiers qui voudrait porter plainte contre des violences, risquerait l’expulsion…  Retour avec Violaine Husson sur ce qu’il faut changer pour que chacune, quelque soit sa situation administrative, puisse bénéficier des droits fondamentaux que se doit d’offrir un état démocratique à tous ceux qui vivent sur son sol.

4 Commentaires

  • JAY Brigitte dit :

    Bonjour !

    Je ne prends pas le temps d’écouter l’émission de radio, mais je suis régulièrement confrontée à la question en rencontrant des femmes et des hommes étrangers, aux problèmes des violences morales, économiques ou physiques subies par les femmes et les hommes étrangers sur notre territoire : ce que l’on peut appeler  » le pouvoir des papiers  » exercés par des français ou françaises, conjoints d’étrangers ou par des conjoints étrangers dans le cadre du regroupement familial. « Si tu n’acceptes pas ce que je t’impose, je n’irai pas avec toi à la Préfecture pour le renouvellement des papiers ». Les gens n’ont parfois pas d’autres solutions que de subir, parfois des choses très graves, sinon, ils se retrouvent en situation de sans papiers et expulsables. La chasse qui se fait par rapport aux mariages blancs ou « gris » peut se justifier, mais je pense que le respect doit se faire dans les deux sens. La protection devrait être la régle pour tout le monde sur notre territoire. Les CIDFF et l’OFII, et les services sociaux me semblent tout à fait sensibles à la question, qui est prioritaire pour ces organismes, mais sont souvent impuissant à aider les gens… Il existe des commissariats de police ou des gendarmeries où des personnes sont très attentives à la question et aux gens. Après, c’est comme partout, ça dépend de l’écoute, des compétences des gens… et des directives !

    Voilà, je vous remercie. Ce problème me semble très grave, et il me semble que le principe d’égalité que nous revendiquons dans notre pays n’est pas respecté entre les français et les étrangers, sur ce sujet-là, non plus…
    Brigitte

  • abir dit :

    tout a fait d’accord avec brigite  » le pouvoir des papiers » donne des ailes et des cornes aux maris sans scrupules qui maltraitent leurs pauvres femmes à tord , ma propre fille est ds le meme cas et cherche une issue apres avoir été battue presque tuée !!!!par un ogre !!! ya t il une loi à ça ?

  • Kamel ROUAÏNIA dit :

    Témoignage :

    Bonjour tout le monde,

    Chers amis (es), Je me permets de bien vouloir mettre au clair une confusion très courante :
    Je ne suis pas victime ni de Mariage Blanc ni de Paternité Grise. Plutôt, je suis victime d’une Arnaque Sentimentale à but Migratoire (Un Mariage Gris) et d’une Maternité Grise (Préméditée, elle a dissimulé ses véritables intentions’ pour qu’elle puisse obtenir une carte de séjour « Mère d’un Enfant Français », dans la mesure où cette naissance est de Nationalité Française par le fait que je suis Français (L’un des Parents est Français). Un grand Merci à toutes et tous.
    Cher ami, dans mon cas, il ne s’agit pas, non plus, d’un Mariage forcé. On peut l’expliquer comme suit :
    Mon Ex-escroc a commis un mariage civil, simulé à but d’installer en France et acquérir une carte de séjour en ayant un enfant papier de moi. L’enfant né est Français par filiation à ma Nationalité Française et par conséquent, la carte de séjour  » Mère d’Enfant Français  » pourrait lui être de plein droit, et surtout qu’en France, le législateur vienne à peine de reconnaître ces délits et le droits de ces victimes de Mariage gris. Le chemin est encore long et semé d’embûches.
    Une femme qui a tout manigancé avec sa sœur et d’autres complices, pour une vie commune très courte (2 mois et 27 jours), pourrait tout faire. Elle a eu même l’audace de venir en confrontation pendant mes 2 jours de garde à vue, m’accuser de tout et rien ! Je me pose des questions sur l’attitude de cet agent de police judiciaire qui détenait le certificat de l’Unité de Médecine Légale (UML) mentionnant : »Absence totale de lésions cutanées anciennes ou récentes visibles » !!! Bavures, il a été manipulé, fautes de sa part ou instruction de cette plainte mensongère à charge ? C’est l’énigme de cette affaire !!!!
    Je suis tombé K.O, dans cette escroquerie, pourtant, je suis Français de même origine que mon escroc(Maghrébine). Alors je me pose la question, comment trouvera-t-il, une issue de secours, un Français qui ignore ces réglementations !? Car, personnellement, je ne maîtrisais pas assez ce double piège, dont j’étais victime. L’état Français (La Préfecture) me dit qu’elle a, maintenant de vous, un Enfant Français (Maternité papier), et elle, pour me contrecarrer, elle a commis une dénonciation calomnieuse à m’encontre (Suite à laquelle à elle a été condamnée coupable). Je crois que je suis pris entre le marteau et l’enclume. Je vous invite de bien vouloir résoudre cette énigme politico-sociale !? Sans oublier le troisième élément grave de l’affaire, le médecin, qui lui a fait le faux certificat médical pour coups et blessures (J’attends le délibéré de la Chambre Disciplinaire, contre lui). J’en suis sûr et certain qu’il y a beaucoup d’éléments suspicieux dans cette affaire et même je dis plus, sur tous ces histoires analogues et ceci exactement depuis quelques années ! Du moins, ces mesures ne tournent pas du tout rond !

    Depuis le 05 Mai 2010, pour une seule affaire et cependant j’ai des preuves irréfutables contre ces escrocs, je me sens m’attaquer à des moulins. Alors je vis une injustice et je n’ai pas envie de militer pour cette cause. Une femme en France a raison avant même l’enquête et l’instruction de sa plainte ! Sinon, vous pouvez m’expliquer une garde à vue et 6 mois de contrôle judiciaire sans aucune preuve de sa part !? Même pire ! L’UML a démenti les coups et les blessures qu’elle a prétendus subir !? Certaines Associations qui défendent la femme en France, je trouve qu’elles ne font pas la différence entre une comédienne et une victime de violences conjugales. Fort heureusement que mon conseil et moi, avons réussi à démanteler sa plainte mensongère de 4 pages. J’ai été relaxé (Sans aucun bénéfice de doute et le juge a attesté que les faits n’ont pas été commis). Cette escroc comédienne a été condamnée coupable de dénonciation calomnieuse avec des différentes amendes à payer.

  • AC dit :

    … tout ceci est regrettable, moi je connais aussi d’autres filles et femmes « sans papiers » qui ont été maltraitées après avoir flirté / épousé un homme qu’elles croyaient « bien ». C’est triste, chacun y a joué son rôle de pigeon et de pigeonne, en ne voulant s’attendre qu’au meilleur, sans s’imaginer le pire avant qu’il ne s’esclaffe au visage ; et certaines y ont laissé des plumes… Ces violences cyniques sont horribles à vivre pour celles qui les subissent, surtout avec la peur d’être renvoyée si on porte plainte pour avoir été battue et/ou violée sans même parler des insultes. A ces hommes qui se sentent victimes d’une escroquerie : les dommages ne sont pas comparables !


Répondre à Kamel ROUAÏNIA

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.