Livres, Radio : émissions 2015

Sur les toits d’Innsbruck : Valère Straraselki prend de la hauteur

Téléchargez l’émission du 19 janvier avec Valère Staraselki

Ecoutez l’émission du 19 janvier avec Valère Staraselki

INNSBRUKRencontre avec Valère Staraselski dont le roman Sur les toits d’Innsbruck vient de paraitre aux éditions du Cherche Midi.

La montagne habite ce livre au plus intime de l’écriture, parfois accidentée du texte, les images surgissantes, comme un paysage apparaissant au yeux du marcheur au tournant d’un sentier. Calé sur le souffle de l’héroïne, le lecteur gravit la montagne, ressent l’effort, puis le plaisir de l’effort.

Mais ce serait mal connaitre Valère Staraselki que de penser qu’il va se contenter de nous faire vivre une belle ballade ! En effet, de la rencontre entre Katerine Wolf, jeune randonneuse autrichienne qui éprouve son corps dans les Alpes Autrichiennes et le français Louis Chastanier, Français, expert en bois, naitra un amour… Progressivement, au rythme de leurs pas et de leurs conversations passionnées. Mais bien plus que cette romance, c’est l’occasion pour l’auteur de développer, à travers les longs monologues de son personnage, une réflexion profonde sur la nature « là où règne l’ordre du monde » et sur la manière dont nos sociétés dites « modernes » courent à leur perte en l’exploitant de manière irresponsable.

Parmi les passages les plus forts de l’ouvrage, la mort d’un chevrette interroge sur la fragilité de l’existence et démontre l’incroyable empathie de Valère Staraselki avec les êtres humains comme avec les animaux, qui se traduit dans l’écriture par la transcription de détails qui révèlent un sens de l’observation presque intimidant.

On comprend alors que la liberté de pensée dont jamais il ne se départi, refusant les dogmes au profit d’une pensée nourrie de grands auteurs, mais toujours « indépendante », est fondée sur un amour vrai des hommes et le désir profond de parvenir à « faire société » sur des bases de justice et de coopération.

Valère Staraselski, écrivain, journaliste. Mai 2012. Salon d'Arras.Valère Staraselski est un écrivain et essayiste français, né le 18 janvier 1957 à Créteil, en Île-de-France.
Il commence à travailler très jeune et enchaîne différents emplois parmi lesquels serveur, agent hospitalier, documentaliste, maître d’internat, attaché parlementaire au Sénat, chargé de cours à l’université, chef de cabinet dans une mairie, tout en obtenant une licence d’histoire et un doctorat de lettres en 1996 sous la direction de Jean Levaillant, à l’université de Paris VIII. Il est actuellement Directeur de la culture au sein du comité d’entreprise de la Caisse centrale d’activités sociales des industries électriques et gazières (CCAS).
Docteur ès Lettres, Valère Staraselski est membre du Comité d’Honneur de la Société des Amis d’Elsa Triolet et Aragon et membre du Conseil Scientifique de la Fondation Gabriel Péri.

4 Commentaires

  • Viviane Noël dit :

    Valère Staraselski, homme de son temps a des choses importantes à dire et il les dit bien. L’émission était passionnante. Bien entendu, j’ai acheté le livre « Sur les toits d’Innsbruck ». C’est un roman, touchant cette jeune femme randonneuse et ce français expert en bois. C’est aussi autre chose, l’indispensable lutte à mener pour la sauvegarde de la biodiversité végétale, animale et humaine. Valère Staraselski nous permet de prendre conscience de l’importance de préserver, protèger ce qui peut encore l’être. Merci à l’auteur pour ce livre important.

  • François Lebert dit :

    Superbe émission ! Velère Staraselski est un homme généreux, cultivé, passionné… Ses idées ouvrent sur des débats de société que doit affronter l’honnête homme du 21ième siècle…
    Je ne suis pas d’accord avec tout, notament sur le nucléaire, mais je vais me procurer derechef ce livre pour partager avec lui ce désir d’humanité qui nous fait tous avancer!

  • Pierre dit :

    J’avais également beaucoup aimé cette émission et je souhaitais apporter ma modeste contribution en disant à quel point je trouvais ce livre important et même capital tant sur le plan philosophique que qu’environnemental. L homme doit se repositionner et trouver sa juste place. Il est encore possible de réagir !! Merci à Valère staraselski.

    Pierre

  • Rabary dit :

    Je laisse un mot car je me sens tout à fait en accord avec la pensée de Valère Staraselski. Il est grand temps de tirer la sonnette d’alarme. Heureusement certains hommes comme cet auteur nous amènent à regarder autour de nous, à observer les animaux à nous émerveiller de la simplicité de la beauté qui nous entoure. Ce livre n’est pas seulement un roman de marcheur ou l’histoire d’une rencontre. C’est un roman qui ouvre les consciences. Il est grand temps de prendre soin de notre planète Messieurs les dirigeants.
    Serge


Répondre à Viviane Noël

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.