radio : émissions 2011

Peio Serbielle, poète, ambassadeur du Pays Basque et… homme libre !

Écoutez l’émission du 19 décembre avec Peio Serbielle et Gérard Lemaire

 

A l’occasion d’un passage à Paris le poète basque est venu nous rendre visite… Aligre Fm, notamment par la voix de Gérard Lemaire dans son émission « Dimanche Minuit » a en effet toujours soutenu Peio Serbielle, en diffusant sa musique, mais aussi en donnant régulièrement de ses nouvelles durant les longs mois de son incarcération… Aujourd’hui, alors qu’il est toujours sous contrôle judiciaire et qu’aucune date n’a encore été fixée pour son procès, l’homme, accusé d’avoir reçu chez lui des militants de l’ETA, revient sur cette affaire qui portée atteinte à  sa carrière professionnelle mais aussi son intégrité physique. Malgré cela Peio, fier et digne, est plus que jamais décidé à défendre ses idées et avec les seules armes que sont ses mots, sa langue et son talent

Il nous parle de son album « NAIZ », le premier volet de la trilogie que le chanteur basque publie aujourd’hui au sujet de sa Terre. Cet opus est aussi le fruit de collaborations artistiques avec Richard GALLIANO, Jean-Pierre MADER, Nilda FERNANDEZ, Thierry ELIEZ, Frédéric GAILLARDET, CORO AMETSA, Nouvelles Polyphonies Corses, Kepa JUNKERA, Chœurs Polyphonies Bulgares Philip KOUTEV, Maddi OIHENART, Joaldunak KILIMON, etc.. Cet album est avant tout une histoire d’homme. Une histoire de blessure, aussi. Un cri d’Amour lancé à la face d’une société et de ses mentors qui pratiquent la palinodie à tout va ! Sans vergogne ! Et qui n’hésitent pas à renier aujourd’hui ce qu’ils ont adoré hier … Une histoire de tendresse. Aussi. Parce que, sans la tendresse, et partant, ces mégatonnes d’Amour que nous nous devons de donner à l’Autre, rien n’existe … Rien ne peut exister ! Pas même cette prétendue société – ce regroupement aléatoire de bipèdes clonés et lobotomisés – en marche … vers le Néant. Une histoire d’Espoir enfin ! Sans attendre ce voyage … vers demain ! Une invitation à demeurer en haleine, et à  refuser tout ce qui ne nous correspond plus. Lire la suite et partager »