Radio : émissions 2014

Accessibilité : à quand le vote à bulletin secret pour les aveugles ?

Téléchargez l’émission du 14 avril avec Olivier Jacques

Ecoutez l’émission du 14 avril avec Olivier Jacques

bulletins_voteA quelques semaines du scrutin européen, une pétition vient d’être lancée afin que les personnes « empêchées de lire » puissent accéder (via un téléphone portable) à un droit de vote réel et complet. La solution : un code-barres 2D type QR-Code sur tous les bulletins de vote afin que les élections deviennent accessibles à tous, dans le respect de la confidentialité du scrutin, en toute indépendance !

En France malgré le vote d’une loi sur l’égalité des droits et des chances de 2005, la ratification, en 2006, de la Convention de l’ONU sur les droits des personnes handicapées, des multiples déclarations publiques des hommes et femmes politiques, affirmant leur volonté de renforcer la citoyenneté des personnes en situation de handicap, notamment au regard de l’accessibilité du processus électoral, de la création d’une mission parlementaire en ce sens…. les personnes aveugles ne peuvent toujours pas voter à bulletin secret !

En effet, beaucoup de citoyens, en particulier les personnes empêchées de lire ou comprendre l’information imprimée, n’ont pas un accès autonome à l’information contenue sur les bulletins de vote ni sur les professions de foi des candidats, et doivent faire appel à un tiers pour remplir leur devoir civique. Cette situation est vécue comme une discrimination, dès lors qu’elle trahit la confidentialité du scrutin et même pire, n’offre aucune garantie réelle que le bulletin glissé dans l’urne sera effectivement celui désiré par la personne injustement empêchée d’agir en toute autonomie.

Pourtant la technologie et la démocratisation de ses usages le permettrait : apposer un code-barres 2D type QR-Code sur tous les bulletins de vote, permettrait que les élections deviennent accessibles à tous dans le respect de la confidentialité du scrutin, en toute indépendance !
D’ailleurs, parce que la démocratie ne vaut que lorsqu’elle est partagée par tous, Olivier Jacques, un infatigable militant de l’accessibilité vient de lancer une pétition afin de sensibiliser l’opinion à ce qui constitue un déni de droit pour les personnes handicapées visuelles ou ne pouvant lire. Concrètement, il suffit de capturez ce code avec un téléphone portable, il renvoie sur la version dématérialisée accessible, qui s’affiche à l’écran et devient lisible via une synthèse vocale, sur n’importe quel matériel connecté.

Lire la suite et partager »

radio : émissions 2011

L’indépendance du magazine « 60 Millions de consommateurs » est menacée.

Écoutez l’émission du 3 octobre avec Jean Jacques Norden

Indépendant, sans publicité, conçu par des journalistes, juristes, économistes et ingénieurs, le magazine 60 Millions de consommateurs informe les consommateurs et défend leurs droits depuis plus de quarante ans. Mais il fait plus que cela : il remplit avant tout une mission de service public et c’est bien pour cette raison qu’il fait partie intégrante de l’Institut national de la consommation (INC).

Aujourd’hui, son indépendance et sa spécificité sont gravement remises en question : la direction de l’INC envisage « d’adosser les activités presse au secteur privé ». Un coûteux audit remis fin août estime qu’un apport massif de capitaux est la seule solution pour répondre aux difficultés financières que connaît actuellement la revue et pour la pérenniser. Comme l’INC ne possède pas cet argent, il serait donc nécessaire de faire appel à un acteur privé qui deviendrait actionnaire majoritaire, voire propriétaire unique et seul maître à bord.

Jean Jacques Norden, secrétaire général du comité d’entreprise du journal dénonce cette option qui relève davantage d’une volonté politique que d’une nécessité économique. « 60 est un journal qui dérange : flambée des prix, baisse du pouvoir d’achat, inefficacité des politiques publiques… Sa voix diverge des voix officielles. Depuis deux ans, la direction de l’INC a inexplicablement stoppé les campagnes d’abonnement, ce qui a asphyxié le titre, qui avait toujours été à l’équilibre depuis dix ans. »

Des salariés, des lecteurs, des citoyens ont décidé d’agir pour sauver le titre auquel ils croient. Une pétition mise en ligne par le comité de soutien a recueilli, en l’espace d’une semaine, plus de 6 000 signatures sur le site Soutenons60.org Lire la suite et partager »