Emissions en partenariat avec la revue "Hommes et Migrations", Radio : émissions 2013

Marocains du monde, pionniers d’une communauté transnationale ?

Téléchargez l’émission du 4 novembre avec Marie Poinsot, Rachid Alaoui, Sophie Pasquet, Leila Delezenne, Myriam Abouzaid, Macarena Nuno et Amal Chevreau

Écoutez l’émission du 4 novembre avec Marie Poinsot, Rachid Alaoui, Sophie Pasquet, Leila Delezenne, Myriam Abouzaid, Macarena Nuno et Amal Chevreau

maroc

photo : © Sophie Pasquet

Peut-on parler de diaspora marocaine ou de «communauté transnationale» pour qualifier la présence de plus de 3,5 millions de ressortissants marocains dans plus de 30 pays d’accueil ? En 2003 la revue a publié un dossier sur les « Marocains de France et d’Europe ». Dix ans après, ce dossier analyse les évolutions récentes de cette diaspora : sa mondialisation, sa féminisation croissante qui n’est plus le fait du regroupement familial, son vieillissement et son enracinement dans les sociétés d’accueil, les dynamiques associatives… Parallèlement, le Maroc est lui-même devenu un pays d’accueil et surtout de transit ; ce qui modifie le rapport au phénomène migratoire.

Il s’agit tout simplement d’apporter un éclairage nouveau sur l’évolution des migrations marocaines dans le monde, avec un regard sur l’aspect historique de ces nouvelles vagues d’immigration vers les pays du nord et leurs évolutions contemporaines qui nourrissent les échanges économiques et culturels des deux côtés de la Méditerranée.

Pour ce faire,  Rachid Alaoui, socio-économiste, coordinateur du dossier,nous expliquer l’histoire de ces migrations depuis la fin du XIXe siècle et notamment pourquoi l’on devrait plutôt parler de « communauté transnationale » et non de « diasporas ».

Sophie Pasquet, photographe indépendante, évoque son reportage sur les jeunes femmes Lire la suite et partager »

Emissions en partenariat avec la revue "Hommes et Migrations", radio : émissions 2011

Etre femme et étrangère : un double handicap sur le marché de l’emploi !

Écoutez l’émission du 5 décembre avec marie Poinsot, Carmen Diop, Christelle Fifatin Hounsou, Andolé Ankrah et Rachid Alaoui,

Une femmes d’origine étrangère est-elle aujourd’hui plus exposée aux discriminations que les autres ? A l’occasion de la parution d’un numéro sur Les discriminations au féminin pluriel, Liberté sur Paroles et la revue Hommes et Migrations vous proposent une émission sur la situation des migrantes ou des femmes d’origine étrangère qui rencontrent des freins dans leur parcours professionnel en France. Victimes à la fois de leur genre et de leur origine, comment vivent-elle avec cette « double peine » ? Quelles sont les situations particulières vécues par ces femmes ? Quelles sont les actions d’information et de prévention menées par les associations ou les pouvoirs publics pour sensibiliser les intervenants sur le marché du travail ? Comment améliorer l’accompagnement des victimes dans leur dépôt de plainte et leur réparation ? Pour aborder ces questionnements et leurs implications socio économiques : Carmen Diop, sociologue à l’Université de Paris V – René- Descartes qui travaillent sur les femmes noires diplômées en France, Christelle Fifatin Hounsou, anthropologue à l’université de Paris VII – Urmis qui étudie les trajectoires des femmes d’origine africaine dans le secteur de la santé, Rachid Alaoui, docteur en socio-économie et Andolé Ankrah, directrice du réseau associatif FIA-ISM qui depuis 25 ans intervient dans le domaine des droits des femmes et de l’interculturel. Lire la suite et partager »