Impromptus

Il a passé sa vie à dénoncer le régime de Ben Ali pendant que les Français allaient en Tunisie passer leur vacances en promo… la réaction de Taoufik Ben Brik !

Ben Ali s’est enfuit (vers la France ?), une grande victoire pour le peuple tunisien, mais après ? Voici la réaction du journaliste Taoufik Ben Brick, ennemi intime de l’ancien « président à vie » et militant de toujours, au prix de sa vie et de sa liberté, de la liberté d’expression.

« Dans la rue, c’est un sentiment de liesse qui nous emplit. Et j’ai une joie plus personnelle car entre moi et Ben Ali, c’était quasiment un combat d’homme à homme [Taoufik Ben Brik a été emprisonné, NDLR].
Mais il reste un problème. Le pouvoir est pris en otage. Il est passé dans les mains des ombres de l’ombre. Il y a trois personnes qui sont apparues comme des cartoons. Le Premier ministre Mohammed Ghannouchi est venu à la télévision avec le moins que rien, le président de la chambre des députés, Fouad Mebazaâ, et à ses côtés un criminel, Abdallah Kallal, ancien ministre de l’Intérieur accusé de tortures et symbole de l’ignominie du régime de Ben Ali. Ces hommes n’ont aucune légitimité. Lire la suite et partager »