Livres, Radio : émissions 2012

« Maitresse Cathy, l’insoumise », histoire d’une vie choisie !

Écoutez l’émission du 20 février avec Axel Léotard

Ce qui frappe, d’abord, à la lecture de cette étonnante biographie, c’est la précision presque chirurgicale des descriptions de séances de domination qui s’intercalent entre les épisodes de la vie de cette femmes hors du commun. Pour décrire ces moments de tension et d’attention extrême, l’auteur a, délibérément, dans une saisissante économie de mots, choisi de ne laisser aucune place à sa propre interprétation, offrant ainsi au lecteur une totale liberté. En effet, Axel Léotard est aussi photographe et aime a donner à voir autant qu’à raconter. Et, comme on le devine au fil des pages, il a aussi dû savoir écouter Cathy, beaucoup, longtemps et bien, pour pouvoir ainsi recomposer son parcours au sein duquel s’inscrit, en creux, l’ambiance du milieu de la prostitution et plus généralement de la nuit durant les années 80 et 90. En suivant Cathy depuis ce jour décisif où elle est violée, à 15 ans, par un inconnu sur un chemin dans les Landes, jusqu’à son avènement en tant que Maîtresse Cathy, dont le donjon est l’un des plus réputé de la capitale, Axel Léotard nous raconte l’histoire d’une femme, qui jamais, ne renonce à sa liberté. Celle de choisir un métier, travailleuse du sexe, qu’elle exerce, sous des formes différentes depuis plusieurs décennie, mais toujours en  artisanne, et dans le respect d’elle même et de ses clients. Chapitre après chapitre on entre dans la psychologie du personnage, la « droiture » de cette fille de militaire, nous frappe, tout comme le fait que sa famille, après avoir encaissé le choc de l’annonce du choix de vie de la jeune fille, fait bloc autour d’elle, socle infaillible, qui explique sans doute que Cathy, si elle n’hésite pas à se confronter, parfois avec une certaine candeur, à tous les dangers et les excès, saura toujours s’arrêter avant le point de non retour.

Il faut aussi lire ce beau portrait comme un hymne à la liberté et à la détermination à faire ce que l’on sait juste, deux notions qu’Axel Léotard, également auteur de « Mauvais genre » connait bien. S’il accepte de revenir nous en parler ce sera peut être l’objet d’une autre émission !

 

 

 

 

Share

REAGIR A CET ARTICLE

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.