Livres, Radio : émissions 2010

« Vus de Dos », 30 ans de dessins plus que politiques par CARDON

Ecoutez l’émission du 13 décembre avec Jean-Luc Porquet
Jean -Luc Porquet, journaliste au Canard Enchainé et préfacier de « vus de dos », nous parle de son ami Cardon et de cet album «  vengeur et méchant » qui vient de paraitre aux éditions L’échappée. Né en 1936, CARDON (Jacques-Armand de son prénom), fut ouvrier à l’arsenal de Lorient, avant de s’échapper vers le dessin. Il collabora à Plexus, Hara-Kiri, Le Fou parle, Politique-Hebdo, L’Humanité Dimanche avant d’atterrir au Canard enchaîné en 1974, où ses fidèles  le guettent chaque semaine, et s’en réjouissent à l’avance comme on se réjouit d’un bon tour façon Robin des bois, d’un coup de patte qui met dans le mille, d’une injustice réparée : depuis plus de trente ans, dans le Canard enchaîné, le dessinateur Cardon exécute d’un trait les puissants et les faux-culs du jour, d’une manière qui n’appartient qu’à lui : il les dessine de dos. Leurs bobines, a-t-il décidé un jour, je les ai assez vues ! Du coup il se contente de leurs épaules, d’une nuque, d’un profil à peine esquissé mais qui suffisent largement, maîtrise du trait oblige, à les reconnaître. Et hop ! D’un coup de plume, les voilà dégonflés comme baudruches, voilà mis à nu le ridicule de leurs postures et l’enflure de leurs mots. Cardon traite en effet ce retournement drôlatique d’une façon très singulière, qui mêle poésie féroce, esthétique sans complaisance et brutalité intellectuelle. Sous sa plume défilent ici toute une ribambelle de jean-foutre, politiciens (Giscard, Mitterrand, Raffarin, Chirac, Sarkozy, etc.), pédégés suffisants, nationalistes corses, barbus islamistes, etc.



Share

REAGIR A CET ARTICLE

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.